construire piscine

Construire une piscine : le rêve des propriétaires de maison

La piscine est un espace de détente fortement apprécié par les amateurs de la baignade. Construite dans une maison, elle vient apporter une touche particulière à son aspect esthétique. C’est ce qui justifie le fait que de nombreuses personnes se lancent dans la construction d’une piscine dans leur demeure. Cependant, construire un espace de baignade n’est pas du tout une tâche aisée. Il faut en effet passer par de nombreuses étapes et respecter un certain nombre de règles. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Obtenir un permis de construire avant de creuser sa piscine

La construction d’une piscine nécessite l’obtention d’un permis de construire dans la plupart des cas. Il existe cependant des types de piscine dont la construction ne nécessite pas forcément d’avoir une autorisation. Il s’agit notamment :

  • des piscines enterrées sans abri avec une surface inférieure à 100 m² ;
  • des piscines enterrées avec abris de moins de 1,80 m de hauteur ;
  • des piscines hors-sol avec une surface inférieure à 100 m² ;
  • des piscines hors-sol ayant une durée d’utilisation inférieure à 3 mois.

En outre, la construction de tout espace de baignade requiert l’intervention d’un permis de construire. Il s’obtient en faisant une demande auprès de la mairie. La fiche de demande doit contenir les informations suivantes :

  • le plan de la situation ;
  • le plan de coupe du terrain ;
  • le plan de masse de la piscine à construire ;
  • une notice présentant le projet dans son intégralité ;

Il faut également une photographie de l’emplacement à utiliser et un document graphique présentant un aperçu de la future piscine.

Choisir convenablement le système de filtration

construire sa piscine soi meme

Le choix du système de filtration de votre piscine est crucial pour avoir un bon rendu. Il existe principalement deux systèmes de filtration à savoir la filtration au sel et celle au chlore

Le système de filtration au sel est basé sur un élément naturel. Son utilisation octroie deux avantages. D’une part, elle permet d’éviter l’intervention d’éléments chimiques. D’autre part, elle permet de protéger les yeux et la peau en réduisant considérablement les risques d’irritation.

Cependant, le sel est une substance corrosive qui peut altérer les équipements de la piscine qui sont en inox. De plus, le système de filtration au sel est plus coûteux que celui au chlore. Quant au système de filtration au chlore, c’est celui le plus répandu. Il est particulièrement efficace contre les bactéries. Toutefois, le chlore peut facilement causer une irritation de la peau.

Penser à un système de sécurité pour votre piscine afin d’éviter un drame

La sécurité doit être de mise lorsqu’on entreprend une idée de construction de piscine surtout lorsque vous avez des enfants. Il est judicieux de mettre en place un système de sécurité afin d’éviter des accidents. La loi a même été claire à ce sujet. Elle oblige en effet tout propriétaire de piscine à installer un système de sécurité afin de prévenir les noyades.

A Lire aussi  Pourquoi vous devriez envisager un bardage extérieur en bois ?

Les systèmes de sécurité courants sont les alarmes périmétriques et les alarmes piscine sonar. Les premières sont liées à un périmètre de sécurité. Dès que ce dernier est franchi, l’alarme se déclenche automatiquement afin d’alerter le voisinage ou les personnes se situant aux alentours afin qu’elles puissent ramener le baigneur à l’ordre. L’alarme piscine sonar quant à elle se déclenche plutôt lorsqu’elle détecte une chute dans la piscine.

Choisir l’emplacement idéal

Afin de choisir l’emplacement idéal, il faut prendre en compte des critères comme l’exposition au soleil et au vent, la qualité du terrain et sa taille. La piscine doit en effet être le plus possible exposée au soleil, tout en évitant le vent au maximum. L’exposition au soleil permettra de chauffer votre lieu de détente d’une façon tout à fait naturelle. À l’opposé, l’exposition au vent peut entraîner la chute de feuilles sèches dans la piscine, mais aussi de beaucoup d’autres déchets.

N’oubliez pas surtout la qualité et la taille du terrain à utiliser pour bâtir la piscine. En effet, une certaine distance doit forcément séparer votre piscine des propriétés de vos voisins. Afin d’en savoir plus sur cette distance, vous pouvez vous rapprocher de votre mairie.

Choisir votre type de piscine

Une fois que vous avez réglé les étapes précédemment citées, il ne vous reste qu’à choisir un type de piscine précis. Si vous voulez vous pencher sur l’aspect pratique de l’installation, vous pouvez opter pour une piscine hors-sol.

C’est un type de piscine le plus économique qui vous permet aussi de profiter de toutes les fonctions premières d’un espace de baignade. Dans le cas contraire, vous pouvez aussi opter pour une piscine hors-sol en kit. Leur installation requiert certes beaucoup plus de temps, mais elles restent quand même très avantageuses sur le plan économique. Une piscine en bois pourrait bien faire l’affaire dans ce cas. Elle est en effet adaptable à tout type de jardin.

Enfin, pour ceux qui ont des goûts de luxe, vous pouvez opter plutôt pour les modèles creusés ou enterrés. C’est le type de piscine qui offre le plus de confort. Cependant, elle est très coûteuse et sa construction est toujours soumise à un permis de construire.

Le prix de la construction de votre piscine

Le prix de construction d’une piscine est en lien direct avec le type de piscine choisi. Pour les modèles hors-sol, vous devez prévoir entre 20 et 25 euros par mètre carré. Quant à l’installation d’un bassin creusé ou encore un semi-enterré, des travaux d’aménagement sont nécessaires. Dans ce cas, vous devez prévoir entre 500 et 1500 euros hors taxes au maximum. En ce qui concerne les piscines en béton, il est possible de monter jusqu’à 25.000 euros hors taxes.

A LIRE AUSSI