isolation phonique

Isolation phonique pour préserver son logement du bruit

Que vous viviez en plein centre-ville ou en campagne, dans une maison ou un appartement, vous n’êtes pas épargné des nuisances sonores. Bruits de circulation, voisins bruyants, cris, voix, télévisions et autres sont autant de bruits qui peuvent se révéler nuisibles pour votre tranquillité au quotidien. Qu’ils proviennent de chez vous ou de l’extérieur, ils peuvent être de véritables sources de stress et de fatigue. 

D’ailleurs, près de 40% des Français disent être confrontés à des nuisances sonores dans leur environnement. Heureusement, il existe des solutions simples pouvant vous permettre de limiter, voire d’éliminer complètement les bruits alentours et immédiats. Il s’agit de solution visant une isolation phonique de votre habitation. Trouvez ici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

L’isolation phonique : qu’est ce que c’est ?

L’isolation phonique a pour objectif d’atténuer ou de supprimer totalement les bruits intérieurs et extérieurs qui peuvent se propager dans l’ensemble du logement. L’isolation phonique regroupe un ensemble de méthodes et techniques destinées à freiner et atténuer la propagation du bruit. Les appartements, les bâtiments d’habitation collectifs et même les maisons individuelles sont concernés par cette mesure.

Une bonne isolation phonique de votre habitation vous protège des bruits de provenance extérieure et intérieure. Elle offre à votre habitation un meilleur confort acoustique et améliore par ricochet votre qualité de vie.

Isolation phonique et isolation acoustique : quelles différences?

Même s’il est fréquent de dire que l’isolation phonique est aussi appelée isolation acoustique, les deux termes sont bien différents. L’isolation phonique a pour but d’empêcher le son émis par une machine, une personne ou tout autre équipement de passer d’une pièce à une autre. Elle intervient souvent en termes de protection contre les nuisances sonores.

Par contre, l’isolation acoustique est beaucoup plus portée vers la qualité. Il s’agit souvent de traiter la qualité du son perçu dans une pièce, de préférence un espace clos. Généralement, l’isolation acoustique est beaucoup plus pratiquée pour les personnes qui font de la musique. Elle consiste à poser des isolants thermiques permettant de limiter au maximum la réverbération des ondes sonores sur les murs du bâtiment et sur le plafond. De cette manière, le son entendu est pur sans aucun effet ni mélange de fréquences.

Les divers isolants phoniques

isolants phoniques

Que vous veuillez procéder à une isolation phonique ou à une isolation acoustique, plusieurs options d’isolants s’offrent à vous. On peut les classer en 5 grandes catégories, à savoir :

  • les isolants naturels ;
  • les isolants minces ;
  • les isolants minéraux ;
  • les isolants synthétiques ;
  • les isolants de nouvelles générations.

Certains se révèlent plus efficaces que d’autres en fonction de la pièce à isoler. Voici une sélection des meilleurs matériaux actuellement sur le marché.

Les laines minérales

Les laines minérales sont des isolants minéraux. Elles sont produites avec du basket et de la chaux. Elles sont généralement utilisées dans le cadre d’une isolation thermique. Toutefois, il s’agit également d’un matériau possédant de bonnes caractéristiques pour une isolation phonique. Elle amortit efficacement les bruits aériens, quelle que soit leur densité. Vous pouvez également les utiliser pour isoler les bruits d’impact.

A Lire aussi  Bassin poisson hors sol : Fabriquer son propre bassin à poisson

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est un isolant naturel issu d’un recyclage de papiers journaux. Elle est capable d’assurer aussi bien une isolation thermique que phonique. C’est le matériau idéal pour isoler les combles, mais aussi les murs. On pose cet isolant en procédant à un soufflage sur la surface à isoler.

Le liège expansé

Le liège expansé est également un isolant naturel issu des arbres qui offre une durée de vie illimitée. C’est une matière écologique présentée sous forme de panneaux, de dalles ou de granulés. Il sera question de les fixer directement aux parois des murs pour isoler une pièce. Ce matériau offre une meilleure isolation phonique que l’ouate de cellulose. Il figure d’ailleurs au nombre des meilleurs isolants actuellement sur le marché.

Le polyuréthane en mousse composite

Il s’agit d’un isolant phonique synthétique, fabriqué à base de pétrole. Le polyuréthane en mousse composite offre les meilleures caractéristiques d’isolation. Il permet une excellente absorption des bruits, aussi bien aériens que d’impact. Le polyuréthane en mousse composite est vendu en rouleau et représente actuellement le meilleur choix pour une isolation phonique de qualité.

Les aérogels

On les classe dans la catégorie des isolants de nouvelle génération. Malgré leur apparence assez légère, composée à 99,8% d’air, ils offrent des capacités thermiques et phoniques très performantes. Ils restent tout de même difficiles d’accès, surtout pour les particuliers.

Pour choisir le type d’isolant qui correspond à votre habitation, il est recommandé de solliciter un expert du domaine qui saura vous guider.

Quels sont les éléments à vérifier sur les isolants phoniques avant leur choix ?

Avec la grande diversité d’isolants phoniques existants, il peut très vite devenir complexe de faire un choix idéal. Heureusement, il existe des indices inscrits sur chacun d’eux, permettant d’en définir l’efficacité.

L’affaiblissement acoustique

Sur un matériau isolant, l’affaiblissement acoustique Rw s’exprime en décibels. Il s’agit d’un indice qui indique la quantité de bruits que peut arrêter l’isolant. Il est très utile dans le traitement des bruits aériens (trafic routier, aérien ou ferroviaire, bruits de télévision, conversation…). Plus le Rw est élevé, plus le matériau offre une bonne capacité d’affaiblissement.

L’efficacité contre les bruits de chocs

Il s’agit d’un indice permettant de définir l’efficacité d’un isolant face à des bruits d’impact (déplacement des meubles ou des  personnes, bruits de choc…). Il est représenté par le signe ∆Lw et s’exprime également en décibels. Plus le ∆Lw est élevé, plus le système isolant est performant.

La correction acoustique

Cet indice indique le pouvoir absorbant du matériau. Il permet notamment d’améliorer la qualité de perception des sons tout en réduisant l’onde sonore et en limitant la réverbération. Il est compris entre 0 et 1. Si le matériau affiche un indice de correction acoustique de 0, cela implique qu’il ne présente aucune absorption d’onde sonore. S’il affiche 1, alors l’absorption est totale. Plus il se rapproche de 1, plus grande est la capacité d’absorption du bruit du matériau.

Les trois indices précédents sont fixés par les normes européennes afin de comparer efficacement les divers matériaux d’isolation. Il est donc important d’en tenir compte dans le choix de votre isolant phonique.