Piscine naturelle

Piscine Naturelle : le guide ultime

La piscine naturelle ou biologique est une option intéressante comparée à la piscine conventionnelle. Découvrez le fonctionnement d’une piscine naturelle avant de plonger au milieu de nénuphars et de libellules. Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Où est-il optimal d’en construire une ? Quel écosystème choisir ?

Piscine naturelle, qu’est-ce que c’est ?

Une piscine naturelle est divisée en trois zones :

La zone de plantation

Il est plus petit que la zone de baignade et contient des plantes pour purifier et filtrer l’eau. La lagune est un système naturel de purification et de filtration assuré par des micro-organismes, des algues et des plantes aquatiques.

Le bassin de natation

Il comprend un filtre à sable, un écumeur, un équipement de sédimentation et un filtre à ultraviolets.

La zone de régénération

La cascade est facultative, et elle comprend souvent un système d’aération pour oxygéner l’eau.

Les trois zones qui constituent l’écosystème naturel de la piscine sont celle qui vont assurer un équilibre nécessaire à la qualité de l’eau de la piscine et au bon fonctionnement de celle-ci à long terme.

L’eau d’une piscine naturelle est naturellement à température ambiante, bien que des capteurs solaires puissent être utilisés pour la réchauffer. Cependant, il est important de se rappeler que plus l’eau est chaude, plus l’équilibre biologique de la piscine est difficile à maintenir.

Avantages d’une piscine naturelle

  • Traitement chimique inexistant
  • Bon pour le baigneur
  • La nature est préservée
  • Moins chère à l’entretien
  • pas soumise à imposition
  • Très esthétique tout au long de l’année
  • Pas d’imposition
  • Facile pour l’hivernage
Découvrir aussi  Construire une piscine : le rêve des propriétaires de maison

Inconvénients d’une piscine naturelle

  • Coût initial très élevé, entre 20 000 et 35 000 euros.
  • L’eau s’évapore
  • Attente nécessaire avant de se baigner pour la première fois

L’entretien d’une piscine naturelle

Bien que les plantes nettoient l’eau, il est néanmoins nécessaire de garder le fond et les parois de votre piscine propres pour éliminer les algues qui s’y sont installées. Il est également essentiel de ramasser les feuilles et les fleurs flottantes à la surface de l’eau.

En haute saison (mai à octobre), la piscine naturelle est nettoyée au moins une fois par semaine. Hors saison, il suffit de la nettoyer tous les mois. À la fin du mois d’octobre, il faudra tailler les plantes de la zone de plantation.

De quel type d’écosystème une piscine naturelle a-t-elle besoin ?

Pour que l’eau de votre piscine biologique soit la plus propre possible, choisissez soigneusement les plantes adaptées à la zone de lagunage. N’hésitez pas à vous faire aider par un expert, car les conséquences peuvent être désastreuses.

L’écosystème d‘une piscine naturelle doit contenir :

  • Des bactéries
  • Des animaux qui transformeront les déchets organiques pour une meilleure assimilation par les plantes
  • Les plantes qui vivent dans la colonne d’eau, la purifient et l’oxygènent (qui maintiennent la qualité de l’eau et contribuent à la formation des bactéries).
  • Des insectes
  • Des larves