ronflement apres cinquante ans

Ronflements après 50 ans : Quels sont les risques ?

Généralement sans danger pour la santé du jeune, le ronflement peut toutefois avoir des conséquences plus graves à partir d’un certain âge. De façon particulière, les séniors (de plus de 50 ans) peuvent voir leur santé, s’impacter à cause de ce phénomène. Découvrez ici quels sont les principaux risques auxquels l’on s’expose en ronflant à plus de 50 ans !

Les ronflements peuvent causer l’Apnée Obstructive du Sommeil à plus de 50 ans

L’Apnée Obstructive du Sommeil (AOS) est une maladie qui attaque fréquemment les personnes âgées. En effet, celle-ci agit en empêchant le sujet de respirer, ce qui est principalement dû à la mauvaise ventilation pulmonaire. Cependant, ce phénomène se produit après chaque heure durant la nuit. Vous découvrirez ici des solutions pour stopper cela.

Quelques causes de l’AOS

Aujourd’hui, de nombreux facteurs peuvent être à l’origine de l’apnée obstructive du sommeil. En effet, dans la plupart des cas, celle-ci est causée par le relâchement des muscles de la gorge qui ne sont plus toniques. Ceci entraîne de ce fait, une mauvaise respiration provoquée par l’obstruction des voies aériennes.

Toutefois, chez les femmes âgées cette maladie peut être causée par la ménopause. En effet, la production de certaines hormones (progestérone et œstrogènes) favorisant la tension des muscles de la gorge baisse durant cette période.

Les signes qui doivent alerter

D’après les chercheurs, plusieurs indicateurs de santé peuvent permettre de détecter l’AOS. Il s’agit par exemple de l’activité nocturne des muscles masticateurs et les ronflements. Les grincements de dents la nuit, l’IMC élevé et un tour de cou assez important sont des signes supplémentaires pouvant servir d’alarme contre cette pathologie.

Les complications liées à la maladie de l’AOS

L’apnée du sommeil peut atteindre plusieurs stades de développement. En effet, arriver à un niveau, il est possible que celle-ci se complique et entraîne un grand nombre de conséquences chez les personnes qui en souffrent. Il s’agit par exemple, des affections comme l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, l’obésité, la perte de la libido. Les maladies comme la décadence de la mémoire et la concentration difficile en font elles aussi partie.

Découvrir aussi  Savon exfoliant : quels sont les avantages de ce savon ?

Les cas particuliers de la maladie de l’AOS

Selon plusieurs études, l’apnée obstructive du sommeil serait l’une des origines des maladies dégénératives comme l’alzheimer. Spécialement, on constate que celle-ci est également la cause de nombreux accidents de la route chez les personnes âgées.

En clair, les ronflements bien qu’ils ne soient pas nocifs, peuvent être à l’origine de nombreuses pathologies comme l’Apnée Obstructive du Sommeil. En effet, celle-ci représente un véritable frein à l’épanouissement des personnes âgées, car elle diminue considérablement leur espérance de vie à travers les maladies qu’elle engendre.

Les ronflements nuisent à la vie sociale des personnes âgées

Aujourd’hui, l’impact des ronflements sur les personnes ayant plus de 50 ans se mesure à la qualité de leur vie en société. En effet, celles-ci ainsi que leurs proches n’arrivent pas toujours à entretenir de bonnes affinités. Ceci est principalement dû au fait que, ces bruits nocturnes représentent une grande source de gênes entre les individus partageant un même espace de vie.

Ronfler peut limiter les relations entre conjoints

Pour les personnes ayant plus de 50 ans, les bruits nocturnes qu’elles émettent constituent un véritable handicap social. En effet, en fonction de leur intensité, les ronfleurs pourraient fortement gêner un conjoint sur le même lit ou une personne à proximité.

Les ronflements ne favorisent pas toujours l’insertion sociale

Lorsque les personnes ayant un âge avancé se rendent compte qu’elles nuisent à la tranquillité de leurs proches, celles-ci deviennent souvent introverties. Par exemple, elles peuvent être embarrassées à l’idée de dormir à l’extérieur, comme chez des amis ou en communauté.

Quoi qu’il en soit, il existe des solutions pour en venir à bout de cette pathologie. Cela passe par l’adoption de bonnes habitudes alimentaires et le recours aux soins d’un spécialiste au besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *