croisiere voilier

Comment se préparer à une croisière sur un voilier ?

Sortir en mer pour quelques heures ou partir en croisière pour quelques jours, c’est toujours la même satisfaction. Mais pour que le plaisir dure et que la navigation se déroule sans encombre, il est indispensable de préparer son voyage. Réussir sa croisière nécessite d’anticiper, au port, tous les éléments qui peuvent affecter la navigation et le bateau ainsi que l’équipage en mer.

Une croisière sur un voilier créera toujours des souvenirs inoubliables. Il y en aura de bons, voire de très bons, mais il y en aura aussi de mauvais. En effet, la navigation à voile doit être un processus rigoureux. Pour éviter ces souvenirs désagréables, il est crucial de bien planifier sa navigation afin de garantir une croisière relaxante. Si vous possédez votre propre voilier ou si vous avez réservé un bateau pour passer une semaine en Croatie, il est crucial de planifier votre navigation et donc votre croisière au port avant de décoller. Cette préparation doit être la même quel que soit le plan, qu’il s’agisse d’une croisière hauturière ou côtière ou d’une navigation fluviale.

Une bonne préparation d’une croisière en bateau comporte cinq étapes à respecter pour anticiper les différents facteurs pouvant avoir un impact sur le navire, son état ainsi que la sécurité de l’équipage et la fatigue.

S’assurer de la préparation de sa croisière et de son itinéraire

Bien connaître son plan pour planifier son plan de navigation, cela peut paraître simple, mais ça ne l’est pas. Il est essentiel de bien planifier votre plan pour les croisières. Si vous prévoyez de partir pour une longue période, le capitaine doit savoir où il compte aller et quand. L’équipage doit également être au courant. Par exemple, le plan de route doit inclure les points d’arrêt, la date de retour et l’heure de la navigation. Les enfants ou les membres de l’équipage sans ou avec amarres, affecteront le plan. La navigation de nuit et les longues escales peuvent être fascinantes, surtout lorsqu’on navigue avec des enfants. Un équipage qui n’est pas amarré peut s’épuiser ou être stressé.

Le programme d’une croisière en voilier doit donc permettre d’adapter le programme de navigation aux capacités de l’équipage ainsi qu’à celles du bateau, et d’anticiper les conditions météorologiques.

Avant de partir, informez une personne à terre de votre départ et donnez-lui votre itinéraire.

Se préparer à la météo

Les prévisions météorologiques doivent être notées dans un journal de bord, ou sur PC avant d’embarquer pour une sortie en mer. Au-delà de la prévision du jour, il est essentiel de consulter les prévisions. Au-delà de l’éventualité d’une tempête, l’intérêt de connaître les prévisions météorologiques est de pouvoir planifier sa navigation. Être giflé par le vent dans le dos pendant tout le voyage épuisera l’équipage et rendra plus rares les moments de repos sur le bateau. Les conditions météorologiques ne sont pas les mêmes en Méditerranée et en Manche.

Il est également essentiel de connaître les prévisions de coups de vent, que vous naviguiez à terre ou au large. La météo n’est pas une science exacte. En effet, il n’est pas rare qu’un coup de vent prévu 3-4 jours à l’avance arrive plus tard ou plus tôt. L’anticiper permet au minimum d’anticiper le retour.

Faire son itinéraire et sa navigation

Le tracé de la navigation est un élément essentiel dans la préparation de votre croisière. En effet, si c’est comme les deux aspects précédents, alors l’itinéraire de navigation doit être conçu de manière précise. C’est la raison pour laquelle le trajet doit être dessiné sur un papier cartographique ou sur un grand écran comme le lecteur de cartes ou le traceur. J’insiste sur ce point car, selon moi, avoir une vue d’ensemble de la situation géographique est crucial. Cela vous aide à mieux comprendre les distances, entre autres.

En réalité, un programme de navigation ou un lecteur de cartes intégrant un GPS ne peut pas tout faire. Préparer sa route implique de prendre note des dangers tels que les bouées, les phares. Préparer sa route, pour la voile, c’est aussi comprendre les courants qui règnent dans la zone et rechercher les mouillages possibles sur lesquels s’appuyer en cas de mauvais temps.

Avant de partir en bateau, il est indispensable de consulter des documents nautiques, tels que l’Almanach du Marin Breton ou un Bloc Marine. Ceci est particulièrement vrai lorsque vous louez un bateau inhabité et éloigné de votre domicile habituel.

Préparation du bateau

La préparation de votre bateau nécessite deux étapes, selon moi. La première relève plus de l’option que de la planification. En effet, le plan de croisière que l’on prévoit des semaines ou des mois à l’avance, est conditionné par le bateau. On ne peut pas effectuer les mêmes manœuvres avec un petit dériveur transportable ou même un bateau de croisière comme un voilier en acier. …. Je considère les deux extrêmes. Ainsi, le bateau déterminera le programme en fonction de ses caractéristiques marines, deson tirant d’eau, de sa capacité d’accueil et de ses capacités techniques.

Mais revenons au sujet principal de la préparation de votre navigation avant de partir en excursion. La préparation de votre bateau vous permettra d’anticiper votre navigation et tous les petits soucis qui pourraient la rendre difficile.

Découvrir aussi  Les meilleurs canyonings à faire près de Grenoble

Il s’agit de préparer les voiles pour une éventuelle prise de ris qui est toujours plus simple au port qu’en navigation. Il s’agit de vérifier tous les accessoires ainsi que le gréement courant et de s’assurer que tout est en ordre et que des pièces de rechange sont disponibles. De même, le cockpit doit être soigné, propre et bien rangé. Le moteur doit être vérifié ainsi que les niveaux.

Avant de partir, les vannes et les hublots du navire doivent être fermés.

Le skipper doit s’assurer que l’équipement de sécurité requis est en bon état et à jour. Il est également important d’examiner l’équipement électronique de votre bateau. Vérifiez que les répétiteurs fonctionnent ainsi que le journal de bord du pilote automatique GPS, le sondeur de profondeur et assurez-vous d’avoir des piles de rechange.

Il est également important d’être confortable. Les niveaux d’eau doivent être vérifiés ainsi que le réservoir noir.

L’équipe

Enfin, tous les aspects de votre croisière de navigation exigent la préparation de l’équipe. Qu’il s’agisse d’un groupe de membres de la famille, d’un groupe de marins expérimentés ou d’amis, tous doivent avoir un minimum de connaissances et de préparation. Tout d’abord, chaque membre de l’équipage doit connaître les équipements de sécurité et savoir où se trouvent la boîte à outils, les cartes et tout l’équipement du bateau. Les membres de l’équipage doivent également connaître le programme de la croisière et la durée des traversées, ainsi que les prévisions météorologiques. De plus, chaque personne doit avoir sa propre responsabilité, ce qui lui permet d’optimiser les actions et d’assurer sa sécurité .

La préparation de l’équipage passe aussi par l’équipement. La première chose à considérer sont les équipements de sécurité, tels que les casques, les gants et les gilets de sécurité,… mais il y a aussi l’équipement personnel. Il est crucial que chaque membre de l’équipe soit équipé d’une casquette, de lunettes de soleil, de crème solaire et de chaussures adaptées. En bref, sur la base du plan, l’équipement personnel est adapté. Mais chaque personne doit avoir son propre équipement personnel.

Respecter l’environnement

La pollution peut affecter la reproduction de nombreuses espèces et favoriser le développement de nouvelles espèces au détriment des espèces originelles. La croisière, notamment à la voile, peut nous donner l’impression d’être en paix avec notre environnement… mais certains actes peuvent en causer davantage. En tant que plaisanciers, nous sommes tenus par la responsabilité morale de sauvegarder la mer et la côte .

  • Si vous devez le faire, vous devez utiliser les plus grands sacs et paniers pour transporter vos biens, car le poids d’un sac pourrait être perdu et la mer contient déjà beaucoup de plastique.
  • Trouvez les sacs en plastique flottant dans l’eau car les espèces protégées mangent les sacs en plastique qu’elles prennent pour des méduses et s’étouffent, comme les tortues. De plus, le courant peut rapidement transporter les sacs poubelles d’un océan à l’autre.
  • Débarrassez-vous de vos déchets dans les zones prévues à cet effet dans le port. N’oubliez pas de séparer vos déchets. En réalité, l’espace limité d’un bateau entraîne généralement l’utilisation d’une seule poubelle. Cependant, un simple tri peut contribuer à simplifier le recyclage (déchets ménagers en plastique, verre et plastique). Nous sommes très satisfaits de certains ports comme Lorient qui distribue des sacs pour le tri lors des escales.
  • Veillez à utiliser des matériaux réutilisables et à recycler aussi souvent que possible. Avant de partir, videz la cambuse de tous les emballages qui ne sont pas indispensables.

Ce que l’on doit mettre dans sa valise lors d’une croisière en voilier ?

que mettre dans sa valise lors d'une croisière en voilier ?

Avant d’embarquer sur le bateau pour une semaine entière de croisière, ou peut-être plus, assurez-vous de n’avoir rien oublié. L’achat d’une crème solaire ou d’une polaire sur une île ou dans les marinas peut coûter cher. Entre vos vêtements de mer, votre équipement de sécurité personnel et d’autres articles, voici une liste de ce que vous devez apporter sur le voilier.

Vêtements

  • Un pantalon confortable et souple.
  • Un short confortable avec un tissu à séchage rapide.
  • Une polaire ou un pull chaud
  • Un vêtement d’extérieur pour la montre ou un autre imperméable
  • Des t-shirts à manches courtes, respirants et à séchage rapide.
  • Des chaussures de pont
  • Un maillot de bain
  • Des casquettes ou des chapeaux

Equipement personnel

  • Un couteau à déchiqueter
  • Un assortiment de gants
  • Du rouge à lèvres et de la crème solaire
  • Une paire de lunettes
  • Une lampe frontale
  • Vérifiez la présence de gilets de sauvetage et de harnais pour chaque membre de l’équipe, ainsi que la disponibilité d’une trousse de premiers soins complète et à jour.

Articles personnels

  • Un sac de voyage souple et imperméable qui peut être facilement rangé.
  • Un sac de couchage
  • Une serviette de plage
  • Sandales
  • Un petit sac à dos imperméable
  • Quelques livres
  • Un jeu de cartes à jouer
  • Un chargeur solaire pour les téléphones portables
  • Votre carte d’identité et votre permis de conduire
  • Enlevez tous vos sacs avant d’embarquer sur le bateau
  • Du savon de Marseille et du shampoing sec.